SMart BE
Accès direct au contenu Accès direct à la navigation

"Ce dessin a été réalisé par 8 personnes, tour à tour, pendant cinq heures. Aucune d’entre elles n’a appris à dessiner, il s’agit donc d’un travail spontané sans pré-requis. Aucun projet, aucun thème n’avait été donné en préalable. Le résultat est un travail coopératif. La seule restriction est la demande de n’y inscrire aucune lettre, aucun chiffre aucun symbole, comme un étoile, une croix, ou le sigle du dollar. L’objectif est de réaliser une oeuvre commune.

On le constate, cette oeuvre fonctionne esthétiquement et graphiquement, malgré les différences entre les participants, hommes et femmes d’origine et âges variés entre 12 ans et 72 ans. L’expression globale transcende les particularités individuelles.

La cohérence et les qualités artistiques qui émanent de ce travail coopératif est interpellante.
J’ai choisi de vous présenter ce dessin réalisé lors d’un mes ateliers de dessin spontané, car j’y vois un parallèle, une métaphore avec ce que SMart vit en ce moment, le passage en coopérative.

La coopérative serait-elle un grand fourre-tout, une somme de désirs et de fantasmes individuels ? Certainement pas. Comment ce dessin a-il été possible ? Simplement grâce à un chef d’orchestre (moi en l’occurrence, aussi un participant dessinant au même titre que les autres) qui indique le rythme de circulation de cette bande (dessinée). Chaque participant, dont moi, a une feuille devant soi, et les travaux tournent autour de la table. Je donne également des conseils simples, aller lentement, oser tracer plutôt que d’esquisser…et sans doute plus périlleux : oser recouvrir d’autres dessins, les transformer, se saisir de tout.

Il y a donc d’une certaine manière un abandon nécessaire des désirs individuels au nom du groupe, et de l’avénement de quelque chose qui le transcende.

Pour arriver à ce résultat, il faut donner de soi en toute confiance. C’est le maître mot. Au nom de cette confiance, et de la liberté que chacun y puise, cette oeuvre a rencontré la force, l’originalité et la sincérité. Bien sûr, cela implique aussi, et c’est fondamental, une confiance entre les participants et envers le chef d’orchestre. Aller au delà de ses peurs, se donner la possibilité découvrir ce qui ne pouvait être imaginable avant de débuter le chemin est le moteur de cette démarche. J’ai constaté après 12 ans de cette pratique, que les questions qui naissent avant de dessiner ne sont que l’expression de nos propres limites, de nos angoisses personnelles.

Nous tentons souvent désespérément de tout savoir avant même d’avoir fait les premiers pas. Or, l’expérience prouve que c’est pas après pas que l’on découvre le chemin. C’est ce que fait SMart avec l’action « SMart in Progress »"

Serge Goldwicht

  • Dessin spontané Serge Goldwicht
Nombre de visites:

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ? Se connecter
Votre message
Mots-clés :

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document