SMart BE
Accès direct au contenu Accès direct à la navigation

Small talk consacré à notre futur modèle économique.

1. C’était quand ? 22/01/2016

2. C’était où ? Chez qui ? Chez les Dirty Monitor au Vecteur à Charleroi.

3. Nombre de participants : 11

4. Y avait-il des coordinateurs ou administrateurs de workshops présents ? Si oui, qui ? .. ROMAIN Idriss ; DESCLEZ Olivier

  • 5. Quelles ont été les principales thématiques soulevées ?
  • Systématiser l’envoi de petites news à destination des clients sur la législation, les infos légales, changement, nouveautés de fonctionnement, … + de lien entre SMart et les clients.
  • Créer SMart Bank pour des prêts refusés par les banques classiques.
  • Faire une étude sur la possibilité d’aide publique pour l’engagement de personnes par un client (ex. des Dirty Monitor : pour leur collectif, pourraient-ils avoir des aides ciblées en sachant que les Dirty via smart engagent X équivalents temps plein ?).
  • SMart ne fait pas de pub : dans le cas des dirty, c’est eux qui informent leurs prestataires sur le fonctionnement de SMart  faire de l’info à la sortie des écoles ? Les gens ne connaissent pas SMart, alors que c’est très rapide pour évoluer en free-lance  faire de l’info dans les écoles / Forem ?
  • Question : comment SMart a-t-il amélioré sa trésorerie ?
  • Faire de SMart un « centre culturel coopératif » : est-ce possible sous forme coopérative ?
  • Question : Est-ce que les coopérateurs SMart = cumulable avec le chômage ?
  • SMart sert parfois de « tampon » via des délais de paiement, quand le client attend lui-même un paiement.
  • SMart renforce-t-il l’ubérisation ? L’un des participants estime que non, parce qu’il y a des structures type RTL qui font eux-mêmes des contrats d’un jour tous les jours.
  • Dans le cas des Dirty : ils disent être devenus chefs d’entreprise malgré eux, sans avoir toutes les notions à la base. Il serait heureux d’avoir plus d’infos légales ou connaître les avantages à utiliser SMart : question de confort ? pas de plan d’engagement ? gestion au jour le jour sans risque, statut mixte chômage / travail, …
  • Constat que le statut d’artisan n’est pas aussi valorisé en Belgique qu’en France.
  • En France + tu travailles, + tu gagnes.
  • Participation : quels sont les avantages des coopérateurs ? Un % de coût smart moindre si on est coopérateur ? Une prime de « long terme » (+ on est utilsiateur, + le % diminue) ? ou augmentation de la gamme de services ?

6. Combien de bières ont été bues ? Trop !

Nombre de visites:

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ? Se connecter
Votre message
Mots-clés :

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document